PERFORMANCES
CREATIONS

Vidéos



Archives Performances

12 Frères

Les Douze Frères

 
d'après le conte des Frères Grimm  

 

traduction, textes et jeu  

Anna Griève

 

Malerargues, Roy Hart Centre, le 2 juillet 2014
auteure de Les Trois Corbeaux   Pour une science du mal dans les contes merveilleux.    
et    

Mira Bjørnskau

   
musique

 

 

Pierre-François Blanchard

 
mise en scène  
VIDEO INTEGRALE     Vimeo  58 min.
Par Vincent Mardelet : consultable sur demande.

Enrique Pardo

   

 


12F
 

Anna Griève est l’auteure de Les trois corbeaux / ou la science du mal dans les contes merveilleux (Editions Imago, Paris, 2010), normalienne et agrégée d’allemand. Elle a consacré ses recherches au romantisme allemand, à l’œuvre de Goethe et de C. G. Jung. Elle habite près de Quimper et à Paris, et collabore depuis 2010 avec Panthéâtre.      LIRE PLUS

Enrique Pardo : « J’ai eu la chance dans ma vie de rencontrer cinq ou six figures exceptionnelles de la pensée mythique. Anna Griève en est une. A l’époque je travaillais sur un spectacle sur Hitler. J’ai compris que son livre posait la question : où, dans les contes merveilleux, rencontre-t-on une figure comme Hitler ? Et que se passe-t-il ? » D'où nos dialogues.

« Les contes merveilleux – où se joue, souvent contre la volonté perverse de détruire l’humain en l’homme, la quête de notre accomplissement – s’avèrent ainsi de géniales expressions de l’âme susceptibles de prédire les plus sombres moments de notre Histoire. »  Quatrième de couverture de Les trois corbeaux.

Anna Griève : « Quand j’ai demandé à Enrique Pardo s’il accepterait de me diriger pour porter à la scène le conte de Grimm Les douze Frères, je n’avais aucune idée de la façon dont ce serait possible, pas la moindre intuition de ce qui allait se développer. Je ne faisais qu’obéir – soixante ans plus tard – à un rêve d’enfant : faire du théâtre… Enrique Pardo suggéra très vite la présence sur scène avec moi d’une jeune femme qui « danserait » les arrière-plans, les non-dits du conte… Il invita aussi son collaborateur, le pianiste compositeur Pierre-François Blanchard.   LIRE PLUS

Les Douze Frères est l'un des contes des Frères Grimm que Anna Griève commente dans son livre Les Trois Corbeaux. Un roi et une reine ont eu douze enfants, tous garçons. Quand la reine est enceinte pour la treizième fois le roi lui dit que si l’enfant qu’elle porte est une fille, il tuera tous les garçons – pour que sa fille soit la seule reine de son cœur.

Enrique Pardo est homme de théâtre, essayiste et peintre, et codirige avec Linda Wise la compagnie PANTHEATRE, basée à Paris et à Malérargues, Centre Artistique International Roy Hart, dans le Gard, où il organise aussi le Stage-Festival Mythe et Théâtre qui aura lieu du 1 au 12 juillet 2015, dédié au thème « Performance et Possession », et qui inclura un hommage à Roy Hart pour le quarantième anniversaire de sa mort.   LIRE PLUS

Tissage Interprétatif

Pourquoi ai-je beaucoup apprécié la performance sur Les Douze frères, mise en scène par Enrique Pardo ?
La lecture du conte avait aiguisé ma curiosité et je dois avouer que je n'arrivais pas à trouver d'interprétation satisfaisante. La performance a permis d’en tisser une, qui m’a convaincue. D’autant plus, que le tissage s’est fait sous nos yeux. Sur la trame du conte de Grimm, mise en voix et en mouvement avec une sobriété efficace se sont entrecroisés les ponctuations musicale, vocales, dansées, qui dépliaient en quelque sorte le texte, donnant corps à ses non-dits. La narratrice, Anna Griève, quittait parfois le récit pour le commenter, mettant le spectateur sur la voie d’une interprétation. Un tissu déjà bien dense. Pour finir,  Anna Griève a fait apparaître au grand jour le fil qui pour elle sous-tendait cette histoire, livrant l’étoffe dans toute son épaisseur. Le spectateur, sollicité dans ses sensations et ses émotions a donc  vécu, senti, éprouvé l’histoire, a été ébranlé par les coups de tonnerre déclenchés par la chute de bambous ou par la fureur des voix, des corps et du piano puis s'est laissé séduire par l'interprétation brillante et passionnée d'Anna. A la fois bousculé par cette performance  et accompagné. Le conte a ainsi pris sens en chacun de nous.

MarianneGinsburger / Création 2014